Votre panier est vide.
Sous-total

Ecole Nationale des Greffes : retrouvez nos offres spéciales ENG

Héritiers depuis 1843, éternels chercheurs

Depuis six générations, une histoire de passionnés

Héritiers depuis 1843, éternels chercheurs

Découvrez comment notre belle aventure a débuté, au milieu du 19ème siècle, sous l'impulsion d'Adrien Fournier qui se lance alors dans le tissage textile pour habiller les religieux du monde entier ; on vous raconte.

une aventure de 170 ans dans les costumes

La passion des belles étoffes et l'amour du geste artisanal

Au travers des dates importantes qui jalonnent notre histoire, voici le récit de ces décennies qui ont fait de notre atelier le bel outil actuel, cocon de nos fabrications. Ces années d'expérience ont façonné notre ADN de précurseur et nous ont permis d'affirmer sans cesse notre amour des belles matières et du geste artisanal.

On vous raconte l'aventure qui débute en 1843 au service de l'habit des communautés religieuses, quand les premiers métiers à tisser commencent à battre.

Suivez le guide, la visite commence.

1843, Adrien Fournier se lance dans l'aventure

Le début de l'histoire

1843, Adrien Fournier se lance dans l'aventure

Le point de départ de notre histoire : une belle usine de tissage textile pour les communautés religieuses du monde entier est construite à Saint-Genis Laval au milieu du 19ème siècle.

Quelques années plus tard, au plus fort de l’activité, les métiers à tisser battent dans deux autres usines sur Oullins.

Les livres comptables, qui retracent l’activité de notre entreprise à l’époque, sont conservées au Musée des tissus de Lyon.

1970, du tissage à la maison de confection

Création de l'atelier

1970, du tissage à la maison de confection

Nous faisons fabriquer, puis nous fabriquons nous-même pour les communautés des costumes personnalisés. Nous créons des modèles dans notre atelier de confection crée pour le besoin. Nous fonctionnons comme les 3 Suisses, avec 1 catalogue et plus de 10 000 points de vente.

1990, nous diversifions nos fabrications

La Maison de la Tunique

1990, nous diversifions nos fabrications

Sous la marque La Maison de la Tunique : nous étoffons notre gamme avec des costumes de magistrature, confrérie et spectacle. Nous devenons le spécialiste en France du costume du droit avec le rachat de la vénérable Maison Gérin.


Dès ce moment, l’envie de dépoussiérer la robe de l'avocat nous chatouille. La population se féminise, nous suivons le mouvement.

2000 : naissance de Noir de Robe et de la Caresse

créativité et élégance

2000 : naissance de Noir de Robe et de la Caresse

Avec la création de la marque Noir de robe, nous concevons notre robe emblématique La Caresse, fluide, féminine et moderne.

Nous créons de toute pièce une marque très haut de gamme de costumes d’audience : nous sélectionnons de très belles étoffes, nous inventons des finitions raffinées, des accessoires chics, des rabats travaillés. Nous ouvrons une boutique, dans les beaux quartiers à Paris.

Nous habillons des clients prestigieux, comme Philippe Seguin.

2004, L'Artisan Costumier

Nouvelle génération, nouvelle appelation

2004, L'Artisan Costumier

La marque L’artisan Costumier rassemble Gérin, Noir de Robe et la Maison de la Tunique, notre imagination n’a plus de limites. Pour amener davantage de légèreté lors d’une convention nationale d’avocats, nous exposons des rabats fantaisistes : rabat de Noël, rabats créatifs et bling bling. À notre grande surprise, les avocats qui s’en amusent beaucoup souhaitent acquérir ces modèles (ils n’étaient pas destinés à la vente). Voici le début d'une longue série, qui est notre marque de fabrique : rabat bouquet de rose, soleil, petit flocon, panier à salade, smoking. Des collections naissent, les fans sollicitent de nouveaux modèles.

Suivez-nous sur instagram